La 40ème édition des 100km de Millau, tant attendue par les kékés, s’est déroulée dans une ambiance sportive, conviviale et émotive.

A 9h15, la majorité des kékés s’est regroupée pour la photo de départ, photo dédiée à notre ami Jean-Claude qui nous a quitté depuis bientôt un an.

L’objectif de 40 kékés a été atteint puisque ce sont 42 kékés qui ont pris le départ de ce 100km mythique. A ne pas oublier les 8 marathoniens.

A 10h, le départ a été donné aux 3204 participants représentant un ruban multicolore dans les rues de Millau, dans une ambiance festive.

Au travers des petits villages, routes sinueuses et raides, paysages magnifiques, les coureurs et plus particulièrement les kékés se sont faits remarqués et encouragés par le public.

Hubert, accompagné de ses « femmes », a su choisir les points stratégiques afin de voir passer ses ouailles.

Au 10ème km, à Aguessac, peloton groupé et euphorique  ; passage à Millau, 42ème km, la fatigue commence à se faire sentir pour certains.

La côte de Tiergues, « la côte vomito », (n’est-ce pas Thierry B et Thierry D), le soutien matériel et moral a été important pour la suite de la course, et notamment dans la montée de Saint Afrique.

Félicitations à tous les arrivants du groupe, cent bornards et marathoniens, principalement à Brigitte, Philippe et Romain qui ont terminé leur 1er 100km, sans oublier les 5 kékés qui ont été contraints à l’abandon sans avoir démérité.

Comme d’habitude, l’organisation de l’épreuve a été appréciée par de nombreux coureurs.

Le lendemain, le groupe kékés, qui était composé de 80 personnes, s’est réuni pour le déjeuner magistralement orchestré par Thierry B, que nous pouvons remercier vivement, repas concocté et servi par l’équipe de l’auberge de la Borie Blanque, restaurant recommandé par les kékés du bocage.

Prochain challenge en 2021, 50 kékés au départ de la 50ème édition des 100km de Millau.

Philippe et Hubert