Sept kékés engagés le 6 mars 2011 pour un marathon au parcours exclusivement urbain. Traversée de BARCELONE « l’arrogante » aux « folies » architecturales, témoignage indestructible de l’œuvre fantaisiste du grand maître GAUDI, avec au programme un régal pour les yeux et la mémoire : - La SACRADA FAMILIA, église aux trois pointes qui s’élancent comme un relais vers le ciel. - Le PASSEIG de GRACIA, la plus belle avenue de BARCELONE. - La CASA BATLLO ou le palais des illusions, la maison poisson au toit d’écailles, joyau de l’artiste GAUDI. L’escalier se fait dragon des mers, des arceaux de bois reproduisent les côtés d’une baleine ou d’un monstre des abysses, tout est couleurs aquatiques où les yeux se brouillent dans un camaïeu de bleus. Passage incontournable sur les ramblas animés d’une faune particulière avec ses jongleurs, ses mimes immobiles et bonimenteurs. C’est dans la vieille ville, dominée par sa cathédrale gothique, que se termine une course instructive, riche en souvenirs suffisants à faire oublier difficultés et souffrances. C’est l’arrivée, la cloche sonne ! C’est la ola espagnole avec ses cris, ses applaudissements et encouragements « animo, animo ! » (Courage !) Le cœur s’accélère et les émotions remontent, puis jusque sur le fil, l’aide précieuse de tonton Hubert, attentif à ses brebis et souriant malgré une Rage….de dents invalidante. Mention spéciale à Jean-Michel BOIRON qui après cinq mois d’une pause sportive, a fini le marathon dans les délais impartis. Chapeau l’artiste !! Pierrot