Saint-Fulgent - 06 Février

ImageProxy

La grande famille des Kékés n'a pas de frontières, tant par la situation des adhérents que par ses participations à des épreuves.

|L'association des Kékés a tenu son assemblée générale, présidée par Hubert Gautron. Les 160 adhérents sont répartis sur quarante départements, et même au-delà (un de La Réunion et un de Finlande).

« Tous sont passionnés de course à pied, et ont fait un marathon, un 100 km, un trail, une course nature..., souligne le président. L'important est de vivre des moments extraordinaires, au-delà la performance... »

Plus de 130 d'entre eux se sont retrouvés à Saint-Fulgent. « On aime se retrouver... Chacun partage ses expériences de l'année. » Parmi les participations de l'année 2013 : quinze adhérents sont allés au Laos, en novembre, pour une épreuve en cinq étapes de 20 km, à travers les forêts et pistes. Ils ont logé deux fois dans des tribus. « Chaque soir, on arrivait dans un village. Nous avions beaucoup de contacts avec la population et un accueil chaleureux », précise un participant.

Les Kékés étaient présents sur la Loire intégrale, 1 025 km ; la trans-Gaulle, 1 150 km, de Roscoff à Grouissan Aude ; le tour du lac Léman, 180 km, en Adriatique, en Italie, 200 km à côté de Riminy ; la traversée du Japon, d'est en ouest, 250 km, de Nagoya à Kanasawa ; le Spartathon, de Spartes à Ahtènes, 250 km. Actuellement, certains Kékés sont en Argentine ou au Cercle polaire.

Des titres

Les Kékés compétiteurs ont glané quelques titres : Marie-Laure Las Vergnas, de Paris, a remporté les 24 heures de Monaco, et Martien Bertin, de Lyon, a gagné les 24 heures de Villenave D'Ornon, avec 195 km en 24 h ; Jean-Marie Boissinot est champion de Vendée de Trail, dans sa catégorie ; Pascal Bouenou, de Vichy, est champion d'Auvergne en marathon ; Pierre Guhur a bouclé son 200e marathon. « Nous sommes un peu des globe-trotters. Tous les week-ends, il y a un Kéké quelque part en France ou en dehors des frontières. Il y en a sur toutes les distances », ajoute Hubert Gautron. Les Kékés ont en projet pour 2015, un déplacement en Equateur, avec une vingtaine de membres.